POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA PSYCHANALYSE

Qu’est-ce que la psychanalyse Freudienne ?

Sigmund Freud est un médecin Viennois qui a inventé, pratiqué puis théorisé la cure par la parole dans le cadre confidentiel d’un libre entretien. Inventées et expérimentées au cours des années mille huit cent quatre-vingt-dix, la théorie et la pratique de la psychanalyse est restée confidentielle au début du vingtième siècle. Au cours de la seconde moitié du vingtième siècle, elle a connu un succès mondial. Actuellement, en France, lors d’une période difficile de leur vie, cinq millions de personnes ont eu recours aux conseils d’une personne formée à la théorie psychanalytique, ce qui est considérable. Mieux encore : Plus de quatre-vingt-dix pour cent d’entre elles se sont déclarées satisfaites, ce qui est un taux de réussite exceptionnel. Aujourd’hui, la psychanalyse Freudienne est la technique de référence lorsque toutes les autres ont échoué à apporter un mieux-être sur le long terme.


Biographie de Sigmund Freud : cliquez ici


Pourquoi consulter un psychanalyste ?

Lorsque l’on ressent un mal d’être, une souffrance intérieure dont la raison est inconnue et qui est difficile à gérer par soi-même. Il peut s’agir aussi d’une difficulté interne affectant nos relations et nos prises de décisions vis-à-vis d’autrui, mais aussi de difficultés externes qui affectent notre état, difficultés liées aux parents, à la famille, ou encore à des ruptures sentimentales qui conduisent à force de renoncement ou de répétitions à faire des choix aboutissant à un état de souffrance profond et durable.


-Difficulté intérieure : Tout va bien dans ma vie, j’ai tout pour être heureux, mais je me sens mal, je suis triste ou tendu, déprimé sans raison, je dors mal, j’ai des angoisses, je me sens acculé à subir plutôt que d’agir. Je perds le contrôle de ma vie.

-Une épreuve concrète : Je n’arrive pas à me sortir d’un deuil, d’un divorce cruel, d’une rupture sentimentale, de la perte d’un emploi, j’ai des difficultés à gérer un adolescent qui va mal

-Incapacité à faire des choix : Ma vie conjugale ou familiale est un enfer, je suis tellement épuisé que je suis devenu incapable de la modifier. J’ai une double vie sentimentale, cette vie de mensonges m’est insupportable. Ma carrière est en cul-de-sac, je crains pour mon emploi, et pourtant je ne parviens pas à agir pour me sortir de là.

-Difficulté relationnelle : Envers qui que ce soit, je suis en conflit, les gens me rejettent ou me méprisent, je me sens très isolé, je n’ai plus d’amis ni de relation durable avec autrui.

-Reprendre le contrôle de sa vie : J’ai le sentiment que beaucoup de choses m’échappent, que je passe à côté de choses importantes, j’ai le désir de reprendre mon destin en main pour vivre pleinement ma vie.

-Approfondissement personnel : J’ai réussi à me sortir d’affaire, pourtant je veux comprendre pourquoi, par le passé, j’ai fait certains choix que je regrette à présent. Maintenant je souhaiterais enrichir ma vie par une démarche personnelle vers la connaissance de mes désirs profonds pour mieux les accomplir.

Quelle est la durée d’une consultation ?

La durée des consultations courantes est en général d’une demi-heure, cependant elles sont variables, les premières sont plus longues parfois jusqu’à une heure, puis elles sont progressivement adaptée au besoin de la personne.


Quelle est la fréquence des consultations ?

La fréquence la plus courante est d’une consultation hebdomadaire, mais elle peut varier vers deux consultations ou voire plus en cas de difficulté particulière.


Quelle est la durée de l’ensemble des consultations ?

La durée d’une psychanalyse dépend de la résolution des problèmes qui l’ont motivée. Les consultations peuvent durer de quelques mois à quelques années. La pratique d’une psychanalyse moderne et active permet des évolutions rapides et positives conduisant à un mieux être en quelques séances.


Quel type de relation va se créer entre le psychanalyste et moi-même ?

Votre psychanalyste est un professionnel que vous consultez dans le cadre d’une relation thérapeutique. Les consultations sont donc confidentielles et soumises au régime du secret professionnel ( Art 223-6,13,14 Art 434-1,6,11). Ce qui est dit entre le psychanalyste et l’analysant reste donc confiné entre les murs du cabinet de consultation. Personne n’est habilitée à demander une information quelconque sur ce qui s’y passe ou sur ce que vous y avez dit ou entendu lors de vos consultations. Aucun employeur, aucun membre de votre famille, aucun ami ne sera informé par le psychanalyste du contenu de vos entretiens. Pour assurer cette confidentialité le psychanalyste refusera de recevoir en consultation une personne de votre entourage direct.


Puis-je tout dire à mon psychanalyste ?

Le principe premier de la psychanalyse est celui de la libre parole, votre psychanalyste est capable de tout entendre et de recevoir vos paroles sans les juger. Votre psychanalyste se tient dans la neutralité bienveillante et l’accueil, vous pouvez donc lui parler librement de tout ce qui trouble votre tranquillité comme de vos émotions et de vos sentiments, il en devient le dépositaire.


Ma personnalité va-t-elle changer ?

Le but de la psychanalyse n’est pas de modifier votre personnalité, son but est que vous recouvriez vos aptitudes et vos désirs les plus profonds. La psychanalyse développera votre capacité à reprendre des initiatives qui peuvent surprendre votre milieu familial ou professionnel.


Suis-je obligé de choisir entre la position assise ou allongée ?

Le premier entretien se pratique toujours en face à face en position assise. Par la suite selon vos besoins, le psychanalyste peut vous proposer la position allongée sur le divan, ce qui permet une plus grande relaxation nécessaire à une libre association d’idées. Si vous éprouvez quelques difficultés ou appréhensions à vous allonger, dites-le à votre psychanalyste car le face à face est aussi efficace.


La prise de certains médicaments est-elle compatible avec la psychanalyse ?

Souvent les psychiatres ou les médecins conseillent un psychanalyste à leurs clients en complément des médicaments qu’ils prescrivent tels qu’anxiolytiques ou anti-dépresseurs. De même les psychanalystes conseillent à certains de leurs analysants de discuter avec leurs médecins de l’opportunité d’un traitement médicamenteux. Les psychanalystes ne prescrivent pas de médicaments.


Puis-je dire à mes proches que je fais une psychanalyse ?

La consultation d’un psychanalyste n’est plus un secret absolu depuis longtemps. Cependant évitez d’en parler publiquement à votre travail et à certains de vos proches dont vous n’êtes pas certains de leurs intentions à votre endroit. Si, au vu du changement de votre attitude ou de l’intérêt que vous portez sur certains sujets, votre entourage vous demande si vous consultez un « psy », répondez simplement que vous faites un travail personnel. Si vous craignez des pressions ou des oppositions de votre entourage, évitez de nommer votre psychanalyste. La discrétion est la meilleure garantie.


Est-il possible de changer de psychanalyste ?

Le psychanalyste est un professionnel vers lequel l’analysant se dirige pour se confier. Tout est donc affaire de construction d’une relation positive entre deux personnes, alors autant choisir un psychanalyste avec qui vous vous sentirez bien et qui vous comprenne. Si au bout de quelques rendez-vous ce n’est pas le cas, il serait utile d’en chercher un autre qui vous convienne mieux.


 


Psychanalyse

Hypnose

Forum sur la psychanalyse et l'hypnose

Sigmund FREUD
Biographie commentée
Les jeunes années
Age d'or
Age de la sagesse
Contemporains de Sigmund FREUD
Théorie sur la psychanalyse

Deuxième topique

Un site Imagevo